Tapez votre recherche

De Vancouver à Iqaluit en passant par Saint John, plusieurs réseaux locaux de solidarité pour la sécurité et l’inclusion sont en cours d’établissement ou de réactivation.

L’objectif de ces réseaux locaux est de réunir des membres de la communauté et des personnes travaillant en première ligne qui sont, et/ou donnent des services à, des personnes autochtones, noires et d’autres groupes racisés, des personnes réfugiées, et/ou des personnes ayant une déficience intellectuelle, des troubles de santé mentale ou des problèmes cognitifs. Les réseaux mettent l’accent sur les femmes et les minorités de genre.

«Je me sens plein d’espoir et optimiste.»

Val Joseph

Au sein des réseaux, les individus sont appelés à parler de leur expérience vécue et de leur parcours personnel. C’est notamment pour cela que beaucoup des personnes participantes proviennent de communautés extrêmement marginalisées. À travers les réseaux de solidarité, ces personnes ont l’opportunité de se réunir pour échanger sur les difficultés qu’elles rencontrent dans leur vie quotidienne.

Par ailleurs, les personnes travaillant en première ligne et qui sont intéressées à participer aux réseaux sont les bienvenues et n’ont pas besoin d’être déléguées par leurs organisations. Elles peuvent simplement partager leurs connaissances et leur expertise de tous les jours sur ce qu’elles pensent être les besoins de leur communauté dans leur ville.

Au cours des deux prochaines années, les réseaux locaux de solidarité pour la sécurité et l’inclusion de Vancouver, Winnipeg, Toronto, Montréal, Saint John, Charlottetown et Iqaluit s’organiseront collectivement afin de développer et mettre en place un projet concret.

L’objectif de ces réseaux est de permettre à différents groupes de développer ensemble une action communautaire concrète qui s’attaquera à des problèmes communs, comme la violence fondée sur le genre, les traitements injustes au sein du système judiciaire ou encore l’itinérance.

«Travailler en solidarité ouvre des portes.»

Sue Davis

En nous rassemblant solidairement pour partager notre sagesse collective et notre solidarité, nous pouvons construire un futur plus sûr et plus inclusif.

Le lancement a commencé en juin 2022 et le changement est en route !

Des séances d’information seront organisées dans chaque communauté de juin à septembre 2022.