Tapez votre recherche

Ce projet vise à explorer des histoires réelles de femmes réfugiées vivant en Ontario, leurs expériences de violence sexuelle dans les camps de réfugiés et les effets traumatisants entraînant des problèmes de santé mentale et d’autres problèmes de santé par le biais d’une performance multidisciplinaire et d’un appel à l’action intitulé No Woman’s Land qui regroupe la danse, la vidéo et le théâtre verbatim.